Rencontre européenne des jeunes de Taizé à Strasbourg

0
518

La 36è Rencontre Européenne de Jeunes de Taizé a eu lieu du 28 décembre 2013 au 1er janvier 2014 dans la capitale alsacienne (Strasbourg) et dans la région d’Ortenau (en Allemagne). Le thème de ce pèlerinage  était « la confiance sur la terre). Pendant quatre jours, les jeunes d’origines diverses et de différentes professions religieuses ont pu vivre  une communion visible avec tous ceux qui aiment le Christ. Quelques jeunes et des prêtres de notre Diocèse (Saint-Denis-en- France) et du Secteur Pastoral de Blanc Mesnil y ont participé. A 17h 30, Le Père Simplis et moi sommes partis du Presbytère St. Charles sous une grande pluie pour vivre cette expérience.  Je voyais déjà cette pluie comme une bénédiction du ciel pour ce pèlerinage. 

 

D’abord, j’ai été frapé par la qualité de l’organisation du programme  par la communauté de Frères de Taizé, et  par l’accueil alsacien et « ortenaneux ». Nous avons été bien accueillis dans des familles qui ont ouvert leur porte en confiance aux jeunes venant de quatre coins d’Europe et au-delà d’Europe. Vivre l’unité des  chrétiens commence déjà avec cet accueil, elle n’est certainement pas une « utopie », car ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu (Lc 18,27).Ce pèlerinage m’a aidé non seulement  à être un témoin d’un dialogue œcuménique mais aussi à vivre une expérience œcuménique. Le dialogue entre les chrétiens, la relation entre les catholiques et les protestants sont devenus tellement visibles et vivables à travers des chants, des prières, des temps de silence et des carrefours sur lesquels repose le pèlerinage. Cette expérience œcuménique nous montre que tous les chrétiens ont un seul et même Dieu. Donc, la manière de l’adorer, de le célébrer ne doit sûrement pas poser de problèmes. À bien dire, c’est merveilleux de voir ces jeunes catholiques, protestants et orthodoxes lire la Bible, prier, et échanger ensemble. Pour moi, c’est un véritable signe du dialogue œcuménique puisque nous partons du même fondement qui nous relie ensemble. Si nous arrivons à marcher, à parler, à prier et à chanter ensemble, nous avançons collectivement vers une nouvelle solidarité chrétienne.  

 

Enfin, la dernière chose qui m’a marqué ce sont les carrefours. Ces ateliers nous ont aidé à trouver quelques réponses à nos questionnements et à approfondir nos connaissances sur l’écologie, la solidarité, la sécurité, la culture, la justice, la crise, la beauté des Arts, etc.

 

Après s’être donné un rendez-vous pour la prochaine Rencontre Européenne des Jeunes de Taizé à Prague, en République tchèque, nous avons passé notre dernière soirée du 31 décembre en une veillée priante et festive dans nos différents lieux d’accueil. Là, nous avons montré aux familles et aux paroisses d’accueil qu’il est simple et merveilleux de vivre ensemble en laissant tomber tout ce qui nous sépare et nous divise.