JMJ Rio vécu par les jeunes du 93

0
81

Cmment ne pas vouloir aller aux JMJ cette année ? Une destination de rêve, un nouveau pape à rencontrer, une aventure riche, que ce soit d’un point de vue des émotions, des rencontres, du spirituel … Le Brésil, endroit rêvé pour ces 26èmes Journées Mondiales de la Jeunesse. Ce rassemblement consiste à rassembler tous les jeunes du monde entier pendant une semaine intense, précédée ou suivie par une semaine vécue en diocèse. Cette année, le thème de ces Journées était « Allez ! de toute les nations, faites des disciples » tiré de l’Evangile de Saint Mathieu. 

Cette année, notre diocèse comptait 99 jeunes au départ de l’Aéroport Charles de Gaulle. Nous avons tout d’abord vécu quelques jours dans une caserne militaire à Urka. Un défilé nous avait été préparé, mais également des activités (football, volleyball …), visite d’un musée sur la colonisation par les portugais … Est venu ensuite le temps de la semaine missionnaire, la semaine en diocèse.

Notre destination se situe à Niteroi, dans l’état de Rio (moins de deux heures de Rio), et plus précisément dans la ville de Sao Gonzalo. Ici, nous avons été accueillis avec un cortège, des banderoles nous souhaitant la bienvenue … Nous avons pu faire connaissance avec la famille qui nous accueillait à cette occasion . Cette semaine c’est enchainée par des temps en famille où chacun allait faire du shopping, visiter les lieux de la région, aller à plage pour se baigner ou juste en prendre pleins les yeux. L’hospitalité des brésiliens n’est pas à remettre en cause; ces familles ne nous connaissent pas et nous offrent tellement, même des choses au dessus de leurs moyens. Nous avons également participé aux différentes activités que proposaient la paroisse telle que la communion, la visite aux malades, en maison de retraite, mais également la crèche, le suivi des bébés et jeunes enfants pour prévenir les malformations et pouvoir les traiter au plus tôt.

La paroisse Sainte Trinité qui nous a accueillis a un rôle essentiel pour la santé des jeunes enfants. Elle assure le suivi de beaucoup de bébés. Pour nous faire une surprise, les paroissiens ont fait un tapis de sel coloré à l’effigie des JMJ, nous avons pu en prendre quelques grains à l’issu de la soirée d’adoration qui fut intense en émotion et en spiritualité. Inutile de vous dire que le départ fut déchirant pour chacun d’entre nous, que ce soit les familles d’accueil ou nous autres, les pèlerins.

Les jeunes de 93 au JMJ

A Rio de Janeiro, nous avons été accueillis, soit dans un gymnase, soit dans des familles. Nous avons pu y croiser bien plus de nationalités qu’auparavant. Cette semaine fut rythmée par une célébration importante quasiment tous les soirs. Entre la messe d’ouverture, l’Accueil du Pape, le Chemin de croix et la veillée d’adoration (autant de jeunes rassemblés et arriver à obtenir le silence, n’entendre que le son des vagues et la voix des lecteurs, ce fut un moment inoubliable), la nuit passée sur la plage (et quelle nuit ! Des châteaux de sable à l’effigie des grands monuments se sont dressés) et le réveil par le lever de soleil suivi par la messe présidée par le Pape. Les catéchèses animées par les québécois ont également rythmées nos matinées. Tout au long de ces JMJ, le Pape n’a pas arrêté de nous rappeler que nous étions missionnaires et qu’il était de notre devoir d’aller partager en parole et aussi en acte ce que nous avions vécu au Brésil.

L’hospitalité brésilienne est vraiment quelque chose qui m’a bouleversé; la chaleur qui émane de tous ces brésiliens est étonnante. Nous ne les connaissions pas et ils nous ont accueillis les bras ouverts, nous prenant dans leurs bras, nous embrassant comme si nous étions leurs enfants ou frères et sœurs.

Une expérience de foi

Les Brésiliens vivent également différemment leur foi. Alors que j’ai une foi plutôt intérieure, silencieuse, eux ont une foi extravertie. Leurs messes sont animées et vivantes, il n’y a cependant que peu de place au silence, ce qui peut être gênant dans un premier temps. Ces JMJ m’ont permis de pouvoir repartir sur de bonnes bases pour mes différents services en paroisse que je vais reprendre au sein du secteur. A l’image du Frat que j’ai vécu il y a quelques années, ces Journées auront été encore plus enrichissantes. Voir tous ces jeunes réunis pour un seul et même but permet de se dire que nous ne sommes pas seuls sur cette route et qu’il faut continuer à l’arpenter. Soyons tous missionnaires, repartons tous ensemble pour une nouvelle année afin qu’elle soit meilleure que la précédente, à tous les points de vue.

Les prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse se dérouleront à Cracovie en Pologne, alors si ça vous dit de tenter cette expérience, je vous invite à y réfléchir dès à présent et à vous inscrire dès qu’elles seront lancées … A très bientôt donc !

Messe d’envoie à Rio

Florian

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here